Ma critique de « Opération Napoléon » d’Arnaldur Indridason

L’histoire se passe en Islande, mais sans Erlendur, « Opération Napoléon » est un roman d’aventure matinée de politique-fiction qui nous entraine de la fin de la 2e guerre mondiale où, en 1945, un mystérieux bombardier allemand se serait écrasé pendant une tempête sur le glacier Vatnajökull, jusqu’en 1999 où, réchauffement climatique oblige, ce mystérieux avion réapparait… mettant en émoi les forces spéciales américaines.

Ça donne envie, non ? Moi, ça m’a donné envie…. Mais ça ne m’a finalement pas convaincu : c’est un thriller efficace, à défaut d’être subtil, mais c’est surtout long, lent et souvent invraisemblable.


Retrouvez cette critique sur Sens Critique où vous pouvez aussi me retrouver !

Écrit par moko Tous les billets de cet auteur →

Lomographe, lecteur... et maître de la toile d'araignée... et expert en accessibilité... et des trucs dans les medias, les réseaux, le marketing, le design...

Laisser un commentaire