Trucs critiqués

Ma critique de « Des souris et des hommes » de John Steinbeck

Ma critique de « Des souris et des hommes » de John Steinbeck

Ouille, 30 septembre et je viens juste de finir « Of Mice and Men », c’était moins une pour ma première lecture suggérée par Le Fifou Reading Club ! (maintenant que je vais au boulot en vélo, je lis beaucoup moins, forcément… alors comme en plus j’ai commencé tard et qu’il faut avouer que je lis quand…

Ma critique de « Le cinquième principe » de Vittorio Catani

Ma critique de « Le cinquième principe » de Vittorio Catani

Je reprends le fil de mes critiques. Je vous rassure, je n’ai pas arrêté de lire (j’ai juste ralenti depuis que je circule à vélo), il se trouve juste que mon déménagement/aménagement m’a occupé à plein-temps… J’ai donc 5 critiques en retard 🙁 Dans ce roman de science-fiction de Vittorio Catani, l’action se passe en 2043.…

Ma critique de « La ballade de lʼenfant gris » de Baptiste Beaulieu

Ma critique de « La ballade de lʼenfant gris » de Baptiste Beaulieu

Une quête initiatives dans laquelle les apparences sont parfois trompeuses Joʼ est un jeune interne en service pédiatrique. Noʼ est un petit garçon de 7 ans, au teint gris car atteint dʼune maladie du sang. « La ballade de lʼenfant gris », cʼest lʼhistoire de Joʼ et Noʼ. Une histoire qui est racontée, alternativement, avant et après…

Ma critique de « Écoute la ville tomber » de Kate Tempest

Ma critique de « Écoute la ville tomber » de Kate Tempest

« Écoute la ville tomber » est le premier roman de Kate Tempest dont on me dit quʼelle serait une rappeuse anglaise déjà connue et reconnue dʼune trentaine dʼannée (ce que je veux bien le croire). Dans ce roman, elle nous plonge au cœur de Londres à travers 3 personnages principaux, Becky, Harry et Leon, mais aussi…

Ma critique de « Le Maître du Haut Château » de Philip K. Dick

Ma critique de « Le Maître du Haut Château » de Philip K. Dick

Et si les forces de lʼAxe avaient gagné ? Si Washington, et non Hiroshima, avait été atomisé ? Si les alliés avaient capitulés ? Si les États-Unis avaient été occupés ? Si lʼAxe sʼétait partagé son territoire : aux japonais la côte pacifique, aux nazis la côte est et une zone « libre » entre les deux ? Cʼest cette hypothèse quʼexploite Philip…

Ma critique de « Briser la glace » de Julien Blanc-Gras

Ma critique de « Briser la glace » de Julien Blanc-Gras

Nous l’avons déjà suivi en Amérique du sud, au Mexique, aux Émirats… C’est au Groenland que Julien Blanc-Gras nous invite à le suivre dans « Briser la glace ». Un périple étonnant dans un pays qui ne l’est pas moins. Nous avons tous des idées reçues sur ce pays (en tout cas JBG et moi), on se…

Ma critique de « Long Island » de Christopher Bollen

Ma critique de « Long Island » de Christopher Bollen

Jʼai été attiré par de nombreuses critiques, dans la presse et sur le net, toutes assez élogieuses… mais je dois avouer que je ne suis vraiment pas convaincu par ma lecture. Le polar est assez insipide (on devine rapidement le nom du coupable), lʼhistoire traine en longueur et plusieurs des personnages ne mʼont pas parus…

Ma critique de « La faucheuse » de Neal Shusterman

Plus de famine, plus de misère, plus de guerres… plus de gouvernements. Le « Thunderhead », une IA héritière du Cloud, et avant lui de l’internet primitif, gère tout pour le plus grand bien de l’Humanité. Enfin tout… non, pas vraiment tout. Quand l’Humanité a conquis la Mort en fournissant le moyen à tout à chacun de…

Ma critique de « Dans le désert » de Julien Blanc-Gras

Voyager, c’est découvrir que tout le monde a tort. » Aldous Huxley Infatigable écrivain voyageur, Julien Blanc-Gras nous fait cette année découvrir la péninsule arabique. Du Qatar à Oman, en passant par Dubaï, en essayant de passer par le Bahreïn (les journalistes n’y sont pas bienvenus), et sans passer par l’Arabie Saoudite (le pays tout…

Ma critique de « La Disparition de Josef Mengele » d’Olivier Guez

Josef Mengele était médecin à Auschwitz. On le surnomme parfois « L’ange de la mort » ou « Le boucher d’Auschwitz ». Il participait à la sélection des arrivants pour déterminer ceux capables de travailler, ce qui condamnait les autres à la chambre à gaz. Il collectionnait les yeux bleus qu’il épinglait tels des papillons…