#SmashingConf : Jour 2

#SmashingConf : Jour 2

(Le jour 1, c’était hier 😉)

Les conférences

An so the Mystery begins

Le mystery speaker de cette année, c’était Chris Heilmann et sa conférence s’intitulait Welcome to planet Fintlewoodlewis
Une conférence pleine de bon sens.

Petite sélection de citations :

  • As soon as you think you should control the user, please leave the Web.
  • We need to create for people who are not us.
  • Unblock the pipes. Websites became so obese.
  • We shouldn’t force users to use a new browser. They come to us, we should make it work for them. We should not force our users to nothing!
  • Fix the broken things before we build shiny new broken things

Enhancing Responsiveness with Flexbox par Zoe M. Gillenwater

Le message est, peu ou prou, le même que l’an dernier mais, comme Zoé m’avait convaincu l’an dernier, c’était à la fois rassurant et amusant d’assister à cette conférence. Le pourcentage de navigateurs supportants Flexbox a encore augmenté mais le principe reste le même : Flexbox as a progressive enhancement. Si vous n’avez pas encore passé le cap Flexbox, foncez !

Debugging HTTP par Lorna Mitchell

Je dois avouer que c’était une conférence un poil trop technique pour moi et que j’en ai profité pour aller acheté des cookies au marché couvert !

Making a silky smooth web par Paul Lewis

Obsédé par la performance ? Cette conférence était faire pour vous. Une bonne conférence pour mieux comprendre, et pour étende, la notion de performance web. Très concrète, pleine d’exemples… chouette !

Crafting for #WorldDomination par Polle de Maagt

Pour être honnête, je ne sais trop que penser de cette conférence… C’est un peu comme quand Google nous dit Don’t be evil, on a envie de le croire… mais on y croit pas. Les exemples montrés par Polle de Maggt sont sans doute de très beaux projets marketing de KLM mais ça me laisse un sentiment de malaise… C’est sympa cette idée de cadeau surprise qui vous arrive de nul part à l’aéroport et ces jolies hôtesses qui viennent vous l’ouvrir avec ce grand sourire… mais, quand on y réfléchit, c’est autant une traque des clients qu’une recherche de cadeau parfait. Bof, bof.
J’ai beaucoup plus apprécié la partie concernant la gestion de l’équipe User research for designers & ingeneers par Rachel Ilan Simpson

Une conférence passionnante sur tous les types de tests utilisateurs qu’on peut faire pour faire toujours mieux, plus adapté à nos utilisateurs. L’idée est de rentrer dans un cercle vertueux pour tester, prototyper, interviewer, évaluer… et recommencer. Ce qui se résume magnifiquement par Fail early. Fail often..
Mention spéciale à cette fabuleuse vidéo youtube The Scrollwheel dans laquelle touter personne ayant, au moins une fois, participé ou assisté à des tests utilisateurs se reconnaitra.
Ah et, euh, pourquoi diable a t’on tous téléchargé Pop ? C’était juste pour faire une (mauvaise) blague aux gens qui essaient tant bien que mal de maintenir le Wi-Fi ?

The UX of offline-first par Jake Archibald

Une conférence qui regroupe les 2 thèmes privilégiés de l’année : Progresive enhancement et Services Workers.
Elle n’est pas nouvelle mais j’aime toujours autant cette image d’un escalator pour expliquer le concept de Progresive enhancement. Quant aux Services Workers, je dois avouer que je ne sais pas encore bien quoi en faire mais que les conférences de cette année m’ont sérieusement chatouillé et qju’il va vraiment falloir que je creuse le sujet. Surtout que j’adore cette idée/citation : Is ServiceWorker ready? It will be — if you start using it.

La Photo walk

Nous avons fait, au pas de course parce qu’il était déjà un poil tard et que la lumière déclinait vite, une petit tour dans Oxford en suivant Cat Clark, puis nous sommes tous allé dans un pub pas bien droit pour boire des bières et manger des burgers.
(un billet suivra très vite avec mes photos !)

Bilan

Je repars d’Oxford reboosté, avec l’envie d’essayer plein de trucs et des idées plein la tête… Je retrouve aussi foi dans le web : revenir aux basiques, à du sémantique, du responsive par nature, des échanges enrichissants, des discussions stimulantes, ne pas re-inventer la roue, revenir à du simple, penser à tous, être accessible… (mais un peu paumé aussi quant les mozillians historiques sont recrutés par Microsoft et qu’on ne sais plus que penser de Google…)

Peut-être encore plus que l’an dernier, c’était un événement vraiment cosmopolite et ça fait un bien fou. J’ai discuté avec des anglais, pris des photos avec une néerlandaise, refais le monde avec des californiens et un tchèque, disserté bières avec un belge et un luxembourgeois, bu des cafés avec une norvégienne, mangé des hamburgers avec une allemande, un portugais vivant aux Pays-Bas, un grec et une espagnoles vivants en allemagne, fait un atelier avec un lithuanien… C’était vraiment incroyable.
Je reviendrais ! Rendez-vous l’année prochaine ?

Écrit par moko Tous les billets de cet auteur →

Lomographe, lecteur… et maître de la toile d’araignée… et expert en accessibilité… et des trucs dans les medias, les réseaux, le marketing, le design…

Il y a 1 commentaire à cet article

Laisser un commentaire