Ma critique de « Fire & Blood » de George R.R. Martin

Oh oui ! Enfin ! Un nouveau livre de George R.R. Martin !

Quoi ? « Fire & Blood » ? Mais il ne devait pas s’appeler « The Winds of Winter » le sixième tome du Trône de Fer ? »

Ah mais, en fait, ce n’est pas le trône de fer, c’est carrément autre chose ? Mais euh ? »

Hé oui, « Fire & Blood » n’est pas même un roman : c’est un livre d’Histoire, écrit par l’archimestre Gyldayn, qui compile des sources diverses pour faire une synthèse de l’histoire des Targaryens, de la conquête de Westeros par Aegon Ier jusqu’à Aegon III, juste après la « Danse des dragons », la grande guerre civile Targaryenne. Soit un bon millier de pages pour 150 ans d’histoire mais ne vous inquiétez pas, ce n’est que le premier tome*, un autre suivra.

Voici comment Georges R.R. Martin l’a présenté sur son blog « Not a blog » :

> « Archmaester Gyldayn has at last completed and delivered the first half of his monumental history of the Targaryen kings of Westeros, FIRE & BLOOD, and Bantam Spectra and HarperCollins Voyager will be releasing the hardcover on November 20, I am thrilled to say.
I’ve seen the archmaester’s manuscript. Since it was handwritten on vellum with a quill pen, he required my help in transcribing the text to a more modern format: WordStar 4.0, on a DOS computer.”

Alors, est-ce que c’est bien ?

J’insiste, c’est un « vrai » livre d’Histoire, ça n’a donc rien à voir avec les romans du Trône de Fer. Quand Georges R.R. Martin appeler ça « histoire monumentale des rois Targaryens de Westeros », il le décrit parfaitement : c’est « Monumental » ! Intéressant par son aspect « livre dans le livre », sans doute passionnant pour un fan… mais, pour moi, je l’ai quand même trouvé long et aride.

Je ne me suis pas sûr de me jeter sur le tome 2 quand il sortira… mais je le lirais sans doute quand même…


* Le livre est sorti en français aux éditions Pygmalion le lendemain de la sortie américaine… mais ils ont fait le choix de le couper en deux. Si vous le lisez en français, vous n’aurez donc, pour le moment, que la 1e partie du 1er tome. De plus, l’édition française ne reprend pas les illustrations de l’édition en anglais.

Retrouvez cette critique sur Sens Critique où vous pouvez aussi me retrouver !

Écrit par moko

Lomographe, lecteur... et maître de la toile d'araignée... et expert en accessibilité... et des trucs dans les medias, les réseaux, le marketing, le design...

Laisser un commentaire