Et de trois !

Quand j’étais parisien, je chassais les Space invaders. Maintenant que je suis strasbourgeois, je chasse les cigognes et je ne regrette rien (ni forcément Paris, ni forcément les œuvres d’Invader). Vous aussi, partez à la chasse au Stork !