Bon, maintenant que mon blog est devenu statique (une bonne chose de faite !), il est temps de rattraper mon retard et rédiger les critiques des livres que j’ai lu ces derniers mois.

Je vous fais le pitch : c’est l’histoire de quatre auteurs embauchés pour écrire le scénario d’un feuilleton télévisé. Rien de bien glorieux puisque cette commande n’existe que pour satisfaire aux quotas de production française et sera diffusée pendant les heures creuses de la nuit. Le cahier des charges est d’ailleurs des plus simples : coûter le moins cher possible.

Mais laissez-moi vous présenter nos 4 protagonistes :

  • Marco, jeune scénariste, prêt à travailler gratuitement est notre narrateur
  • Jérôme rêve de cinéma américain
  • Mathilde écrit, sous divers pseudos, des romans roses à la chaine
  • Louis a connu son heure de gloire à Cinecittà … mais dans l’ombre du maestro

Vous voyez que tout, ou presque, les sépare. Leur seul point commun étant de ne pouvoir se permettre d’être exigeants. Et, à défaut d’être exigeants, ils vont décider de se faire plaisir et cela va provoquer une alchimie étonnante… et un succès autant phénoménal qu’inattendu.

Hormis Dieu et les scénaristes, vous connaissez d’autres boulots où l’on façonne les destins ?

Vous aurez compris que, une fois encore, j’ai adoré ce livre… et j’ai aussi adoré la Saga car, oui, c’est elle le passager clandestin du livre : elle s’intègre à l’histoire comme un livre dans le livre, ou, devrais-je dire, comme une série dans le livre.

Saga est à la fois un hymne à la créativité (débridée car sans contraintes) et au travail d’équipe (efficace grâce à ces synergies improbables que rendent possibles sa diversité) et un hommage à la variété des formes de fiction.

Un pur régal à lire.


Retrouvez cette critique sur Sens Critique où vous pouvez aussi me retrouver !