Après Le sang de la cité, premier tome de ce cycle aussi ambitieux qu’étonnant de la Tour de garde qui nous avait fait découvrir Gemina, la Capitale du Sud, puis Citadins de demain, second tome et seconde capitale, celle du Nord, Dehaven, nous voici de retour à Gemina.

On retrouve Nox, épicier à Saint-Vivant qui louvoie comme il peut entre les différentes intrigues qui couvent dans la ville. Gemina est au bord de la guerre civile, chacune des maisons de la ville a choisi son camp et fourbit ses armes. Au centre du conflit, la maison de la Couane et son Duc, Servaint. Suite aux évènements du premier tome, Servaint et Nox ne se parlent plus… mais ce dernier ne voue pas non plus une haine féroce au Duc qui l’a élevé… pourtant Nox va recevoir pas moins de 4 porpositions pour l’assassiner. Délicat car sa vie, comme ses proches, sont menacés.

Bref, ça repart sur les chapeaux de roue, et ça va continuer sans temps morts ! Beaucoup d’actions, de politique de haut vol (Vous avez aimé Les rois maudits ? Game of Thrones</srongg> ? Foncez&nbs;!), des personnages déjà connu mais qui vont se développés, et être mieux exploités, de nouveaux personnages aussi, auquels on s’attache.

Et, évidemment, il y a toujours le Nihilo, ce double de la Cité. On va mieux comprendre de quoi il s’agit exactement et le rapport étrange que Nox entretient avec… et c'est toujours aussi passionnant.

Je l’avais déjà ressenti comme cela, le personnage principal, c'est toujours la Cité de Gemina, Gemina et son double car décidément tout est dualité dans cette ville.

Je savais en en commençant la lecture du premier tome qu’il s’agissait d’un projet ambitieux, ma lecture était animée par la curiosité. Après ce troisième tome, je suis vraiment enthousiaste, toujours curieux mais surtout conquis, j'ai hâte d'en continuer la lecture. Tant du Nord que du Sud.

Couverture du livre Capital du Sud, tome 2 : Trois lucioles
Titre
Capital du Sud, tome 2 : Trois lucioles
Auteur
Ma note
4.5 sur 5 étoiles